Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 16:20

http://www.magnificat.ca/gifs/1440b.jpgEn attandant la reprise des articles de ce blog, je vous fais partager cette réponse que j'ai faite à une internaute concernant la vénération et l'adoration. Evidement il est difficile de na pas aborder plusieurs sujets en même temps tant la doctrine catholique est une et universelle même dans la bible.

(Rm 8,29) "semblables à l'image de son fils,LE PREMIER NE DE PLUSIEURS FRERES."

Si JESUS est mon frère,MARIE en conséquence est ma mère.

( Rm5,5)" L amour de DIEU répandu dans nos cœurs".
Qu'elle est la différence,entre aimer et adorer?

Car dieu est le seul que l'on doit adorer,en JÉSUS-CHRIST.lui la 3ème personne de la
trinité, et nous devons aimer MARIE comme nous même,elle est créature ,comme nous,
certe vase, de GRAND PRIX .

Cependant,moi,que je prie MARIE OU LE CHRIST j'ai le même élan d'amour .

Alors j'en viens à penser que,je ne sais pas ce que veut dire ADORER . Merci de tout cœur pour votre réponse.




Bonjour XXX, même sur le sujet date de l'année dernière, je vais tenter de vous répondre aujourd'hui et de simplifier au mieux une réalité complexe.

Pour commencer nous héritons de "l'adoption filiale" d'avec Dieu par Marie :

Ga 4, 4-5 Mais, quand est venu l’accomplissement du temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme (..) pour qu’il nous soit donné d’être fils adoptifs.



Jésus s'est fait chair (Jn 1, 14) et il s'est fait chair par Marie étant "le fruit de son sein" (Luc 1, 42). Jésus partage donc la chair de Marie de façon exclusive car il n'a pas de père humain. C'est à dire que la chair de Marie et celle de Jésus sont 100% identiques. Plus loin Jésus nous dit que "Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie."(Jn 6, 51) de sorte que le Pain que nous mangeons nous assimile au corps du Christ qu'est l'Église ! Comme le dit Jésus plus loin : "Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui."(Jn 6, 56) C'est à dire que nous demeurons dans le corps du Christ qu'est l'Église et que la présence réelle du Christ est enraciné en nous comme nous sommes enracinés en Son amour par l'eucharistie qui est Son corps également. (Eph 3, 17) De sorte que nous ayant donné Sa gloire (présence réelle de Dieu) nous ne soyons plus qu'"un (avec Lui) comme nous sommes un (le Père et le Fils), moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un" (Jn 17, 22-23) Afin que l'Epoux qu'IL est et l'Épouse que nous sommes ne fassent plus "qu'une seule et même chair" (Eph 5, 31-32).

Et donc : 1Jn 4, 12 Personne n’a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.

Attention ! Je ne suis pas en train de dire qu'il nous faille nous adorer les uns des autres ! Adorer consistant à se faire "capacité" et à "recevoir" la divine présence de Dieu. Mais qu'il existe donc des "déclinaisons" à l'Amour que nous portons à Dieu, à Marie et aux Saints.

Adoration pour Dieu : Est une Latrie

Vénération pour Marie : Hyperdulie

Vénération des Saints : Dulie

Étant donc "fait à l'image de Dieu" et faisant parti du corps de Son Fils de façon tangible et certaine comme l'est l'incarnation, nous pouvons nous dire en toute sécurité que la vénération porté à Marie et aux Saint conduit a Dieu en vertu de la nouvelle alliance.

2Pi 1, 3-4 3 Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VIANNEY 14/10/2013 22:43

L’adoration des saints ou de Marie est-elle biblique ?


Question : "L’adoration des saints ou de Marie est-elle biblique ?"

Réponse : La Bible est absolument claire sur le fait que nous devons adorer Dieu seul. Les seuls cas où une personne a été adorée en dehors de Dieu dans la Bible concernent les faux dieux, c'est-à-dire Satan et ses démons. Tous ceux qui servent le Seigneur Dieu refusent l’adoration. Pierre et les apôtres ont refusé d’être adorés (Actes 10:25-26 ; 14:13-14). Les saints anges refusent d’être adorés (Apocalypse 19:10 ; 22:9). La réponse est toujours la même, "Adore Dieu !"

Les Catholiques romains essaient de "contourner" ces principes bibliques clairs en affirmant qu’ils “n’adorent” pas Marie ou les saints, mais qu’ils ne font que les "vénérer". L’utilisation d’un terme différent ne change en rien l’essence de l’acte posé. Par définition, "vénérer" veut dire "considérer avec respect ou révérence." La Bible ne nous dit nulle part de vénérer quiconque d’autre que Dieu seul. Il n’y a rien de mal à respecter ces fidèles chrétiens qui nous ont précédé (voir Hébreux chapitre 11). Il n’y a rien de mal à honorer Marie en tant que la mère terrestre de Jésus. La Bible décrit Marie comme ayant reçu une "faveur immense" de Dieu (Luc 1:28, Bible anglaise King James). En même temps, il n’existe aucune instruction dans la Bible selon laquelle nous devrions vénérer ceux qui sont allés au Ciel. Nous devons suivre leur exemple, oui, mais les adorer, les révérer, ou les vénérer, non !

Lorsqu’ils sont amenés à admettre qu’ils adorent en réalité Marie, les Catholiques soutiennent qu’ils adorent Dieu à travers elle, en louant la créature merveilleuse que Dieu a faite. Dans leur esprit, Marie est la plus belle et la plus merveilleuse créature de Dieu et, en la louant, ils louent sont créateur. Pour les Catholiques, cela revient à faire les éloges d’un artiste en louant sa sculpture ou son tableau. Le problème à ce niveau, c’est que Dieu défend explicitement de L’adorer à travers des choses créées. Nous ne devons nous prosterner devant et n’adorer aucune représentation de choses qui sont en haut dans les cieux et en bas sur la terre (Exode 20:4-5). Romains 1:25 est encore plus clair sur ce sujet, "eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !" Oui, Dieu a créé des choses merveilleuses et extraordinaires. Oui, Marie était une femme pieuse digne de notre respect. Non, nous ne devons absolument pas adorer Dieu "par procuration" en louant des choses (ou des personnes) qu’Il a créées. C’est de la pure idolâtrie.

Les Catholiques "vénèrent" Marie et les saints, essentiellement en leur adressant des prières. Comme démontré dans l’article suivant, il est anti-biblique de prier quelqu’un d’autre en dehors de Dieu seul – prier Marie et les saints. Que l’on prie Marie et/ou les saints, ou que l’on sollicite leur intercession – aucune des deux pratiques n’est biblique. La prière est un acte d’adoration. Lorsque nous prions Dieu, nous admettons que nous avons besoin de Son secours. Adresser nos prières à quelqu’un d’autre en dehors de Dieu, c’est voler à Dieu la gloire qui Lui revient à Lui seul.

Les Catholiques "vénèrent" également Marie et les saints en les représentant par des statues et des images. Beaucoup de Catholiques utilisent les images de Marie et/ou des saints comme des "objets porte-bonheur." Une lecture superficielle de la Bible révèle que cette pratique n’est que pure idolâtrie (Exode 20:4-6 ; 1 Corinthiens 12:12 ; 1 Jean 5:21). Le fait de réciter le rosaire est de l’idolâtrie. Le fait d’allumer des bougies devant une statue ou un portrait d’un saint est de l’idolâtrie. Le fait d’enterrer une statue de Joseph dans l’espoir de vendre votre maison (et d’innombrable autres pratiques catholiques) est de l’idolâtrie.

Ce n’est pas une question de terminologie. Que la pratique soit décrite comme "adoration" ou "vénération," ou n’importe quel autre terme, le problème est le même. Chaque fois que nous attribuons à quelqu’un d’autre quelque chose qui appartient à Dieu, c’est de l’idolâtrie. La Bible ne nous enseigne nulle part à vénérer, à prier, à se confier à, ou à "idolâtrer" quiconque en dehors de Dieu. Nous devons adorer Dieu seul. La gloire, la louange et l’honneur appartiennent à Dieu seul. Dieu seul est digne de "... recevoir la gloire et l’honneur et la puissance..." (Apocalypse 4:11). Dieu seul est digne de recevoir notre adoration et notre louange (Néhémie 9:6 ; Apocalypse 15:4).

SYLVAIN.L 19/12/2013 16:56

En complément de mon commentaire : il me semble que Marie en tant que mère des croyant et ayant reçu l'esprit saint et donné naissance au christ est aussi Gardienne, protectrice de l'église, de ses enfants. Cette mystique se retrouve à la foi pour chaque croyant et pour l’église entière. Il s'agit donc il me semble à son exemple et sous sa protection de nous conformer à l'esprit de Dieu, l'esprit Saint.
Bien à vous
Sylvain L.

SYLVAIN.L 19/12/2013 16:48

Pour répondre au commentaire de VIANNEY.
Il est certes déconcertant de porter vénération à une créature de Dieu qu'est Marie.
Mais il s'agit je pense avant tout de PRIER DIEU AVEC ELLE car elle est aussi une préfiguration des âmes saintes voulues par Dieu, un modèle d'une âme se CONFORMANT à l'ESPRIT SAINT au point de RECEVOIR la VIE du CHRIST en ELLE.
Elle est par là la mère des croyants, et nous pouvons prier avec elle sans crainte, car elle est sainte !
C'est là il me semble la confusion chez ceux qui ne reconnaissant pas Marie comme mère des croyants. Il ne s'agit pas d'un substitut à Dieu, mais nous pouvons chercher et reconnaître l'esprit saint avec elle.
Moi même cette question m'a beaucoup travaillé, Je et comprend votre interrogation à ce sujet.
Par contre personnellement je mets maintenant beaucoup plus de prudence avec les saint dont je n'arrive pas toujours à comprendre les textes ou les doctrines, car on peut mal les interpréter en fonction de des névroses humaines par exemple. Je n'aime pas trop non plus les multiples vénérations comme les reliques par exemple, car cela peut à mon sens complexifier la foi qui doit rester simple.

Mais avoir Marie comme mère des croyant n'est pas incompatible avec l'adoration de Dieu. C'est vrai que les termes de vénération ou autres ne sont pas toujours clairs.

Bien à vous.
Sylvain L.

Recherche