Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 16:27
19132_1270067164310_1608782151_646400_2643932_n.jpgLe séjours des morts ou l'enfer vient du latin "Inferno" qui signifie inférieur qui n'est autre que l'équivalent grec de "Hadès" ou "Schéol "en hébreu. Après la venue de Jésus le statut de la mort n'est plus le même comme prophétisé dans le livre d'Osée :

Osée 13, 14 Et je les libérerais du pouvoir du Shéol ? De la mort je les rachèterais ? Où est ta peste, ô Mort ? Où est ta contagion, ô Shéol ? La compassion se dérobe à mes yeux. (Jérusalem)

Mais la septante nous donne une autre version :

De la main de l'Hadès je les délivrerais et de la mort je les rachèterais. Ou est ta sentence, Mort ? Ou est ton aiguillon, Hadès ? Le réconfort est caché loin de mes yeux.

Jésus est descendu aux enfers ou ceux qui sont morts en Christ sont libérés (Jubilé équivalent de la pentecôte cf. Lévitique 25 que nous verons un jour)

Les fréquentes affirmations du Nouveau Testament selon lesquelles Jésus "est ressuscité d'entre les morts" (Actes 3,15; Romains 8,11; 1; Corinthiens 15,20) présupposent, préalablement à la résurrection, que celui-ci soit demeuré dans le séjour des morts (cf. Hebreux 13,20). C'est le sens premier que la prédication apostolique a donné à la descente de Jésus aux enfers: Jésus a connu la mort comme tous les hommes et les a rejoints par son âme au séjour des morts. Mais il y est descendu en Sauveur, proclamant la bonne nouvelle aux esprits qui y étaient détenus (cf. 1P 3,18-19).

 

Le Christ est déscendu aux enfers  Afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre et sous la terre, (Philippiens 2,10) Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible que la mort le retienne en son pouvoir. (Actes 2,24) je fus mort, et voici, je suis vivant pour les siècles des siècles, et je tiens les clés de la mort et de l’Hadès. (Apocalypse 1,18) Il est monté ! Qu'est–ce à dire, sinon qu'il est aussi descendu jusqu'en bas sur la terre ? (Ephésiens 4,9)

parce que ceux qui s'y trouvent sont privés de la vision de Dieu (cf. Psaumes 6,6; 88,11-13). Tel est en effet, en attendant le Rédempteur, le cas de tous les morts, méchants ou justes (cf. Psaumes 89,49; 1Samuel 28,19; Ezechiel 32,17-32) ce qui ne veut pas dire que leur sort soit identique comme le montre Jésus dans la parabole du pauvre Lazare reçu dans "le sein d'Abraham" (cf. Luc 16,22-26). "Ce sont précisément ces âmes saintes, qui attendaient leur Libérateur dans le sein d'Abraham, que Jésus-Christ délivra lorsqu'il descendit aux enfers". Jésus n'est pas descendu aux enfers pour y délivrer les damnés, ni pour détruire l'enfer de la damnation, mais pour libérer les justes qui l'avaient précédé (cf.Matthieu 27,52-53). (CEC 633)

Luc 23, 43 Jésus lui répondit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »

"La Bonne Nouvelle a été également annoncée aux morts ..." (1Pierre 4,6). La descente aux enfers est l'accomplissement, jusqu'à la plénitude, de l'annonce évangélique du salut. Elle est la phase ultime de la mission messianique de Jésus, phase condensée dans le temps mais immensément vaste dans sa signification réelle d'extension de l'oeuvre rédemptrice à tous les hommes de tous les temps et de tous les lieux, car tous ceux qui sont sauvés ont été rendus participants de la Rédemption.(CEC634)

Le Christ est donc descendu dans la profondeur de la mort (cf. Romains 10,7 Ephésiens 4,9) afin que "les morts entendent la voix du Fils de l'Homme et que ceux qui l'auront entendue vivent" (Jean 5,25). Jésus, "le Prince de la vie" (Actes 3,15), a "réduit à l'impuissance, par sa mort, celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable, et a affranchi tous ceux qui leur vie entière, étaient tenus en esclavage par la crainte de la mort" (Hebreux 2,14-15). Désormais le Christ ressuscité "détient la clef de la mort et de l'Hadès" (Apocalypse 1,18) et "au Nom de Jésus tout genou fléchit au ciel, sur terre et aux enfers" (Philippiens 2,10).

Un grand silence régne aujourd'hui sur la terre, un grand silence et une grande solitude. Un grand silence parce que le Roi dort. La terre a tremblé et s'est calmée parce que Dieu s'est endormi dans la chair et qu'il est allé réveiller ceux qui dormaient depuis des siècles ... Il va chercher Adam, notre premier Père, la brebis perdue. Il veut aller visiter tous ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort. Il va pour délivrer de leurs douleurs Adam dans les liens et Eve, captive avec lui, lui qui est en même temps leur Dieu et leur Fils ... 'Je suis ton Dieu, et à cause de toi je suis devenu ton Fils. Lève-toi, toi qui dormais, car je ne t'ai pas créé pour que tu séjournes ici enchaîné dans l'enfer. Relève-toi d'entre les morts, je suis la Vie des morts' (Ancienne homélie pour le Samedi Saint).(CEC635)

Étant donc toujours pleins d'assurance, et sachant que, aussi longtemps que nous habitons dans ce corps, nous sommes loin du Seigneur, car nous marchons par la foi, et non par la vue, dans cette assurance, nous...   aimons mieux déloger de ce corps et habiter auprès du Seigneur. C'est pour cela aussi que nous nous efforçons d'être agréable à Dieu, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. (2Co 5, 6-9)

Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de partir et d'être avec le Christ, ce qui est de beaucoup le meilleur; mais il est plus nécessaire que je demeure dans la chair à cause de vous.
(Php 1, 23-24)

resurrection640

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche