Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:41

http://idata.over-blog.com/1/36/84/68/Articles/Pierre.jpgIl est impossible de contourner Matthieu 16, 18-19 si l’on veut parler de la primauté de Pierre. Les interprétations de ce passage qui sont pourtant très clairs ont fait l’objet d’exégèse asses poussée chez les protestants pour démontrer que la légitimité de cette primauté serait usurpée. Mais nous allons voir qu’en réalité il n’en est absolument rien.


v.16 : Prenant la parole, Simon–Pierre répondit : «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»


Pierre, dont le nom à l’origine est Simon est renommé par Jésus. Or nous savons que lorsque Dieu renomme     quelqu’un c’est pour lui attribuer un rôle bien spécifique. Par exemple Abram « Père d’élévation » devient Abraham « Père des nations » (cf. Genèse 17, 5) Jacob « Celui qui supplante » devient Israël « Dieu prévaut » ou « Lutteur avec Dieu » etc..


Ainsi Simon dont le nom en araméen signifie «grain de sable» devient Pierre «Roc» Qui correspond parfaitement aux parole du Seigneur en Matthieu 7, 24-27 :


« Ainsi tout homme qui entend les paroles que je viens de dire et les met en pratique peut être comparé à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé ; ils se sont précipités contre cette maison et elle ne s’est pas écroulée, car ses fondations étaient sur le roc. Et tout homme qui entend les paroles que je viens de dire et ne les met pas en pratique peut être comparé à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé ; ils sont venus battre cette maison, elle s’est écroulée, et grande fut sa ruine. »


Comme nous le voyons il est préférable de construire sa maison sur le Roc comme le dit Jésus.


v.17 : Reprenant alors la parole, Jésus lui déclara : « Heureux es–tu, Simon fils de Jonas, car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.


Nous voyons dans ce verset que Jésus l’appelle Simon alors qu'Il l’avait renommé en Jean 1, 42 ! Jésus ne l’appelle pas Simon par hasard ici et de plus il ajoute « fils de Jonas », or Jonas signifie colombe en hébreu et nous savons que la colombe représente le Saint esprit (cf. Luc 3, 22). Jésus veut par là même nous signifier que Simon (grain de sable) est à ce moment même « né de Dieu » (cf. Jean 1, 12-13) et Jésus poursuit dans ce sens avec «car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. »


v.18a : Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise,


« Et moi je déclare » nous avons là un déclaration solennelle au Nom de Jésus qui est Dieu. Pierre est introduit dans le mystère de la Trinité (v. 17 Jonas : Colombe, Père, et v. 18 Jésus déclarant : Verbe de Dieu) Pierre investit de cette révélation reçoit la charge de l’Eglise tout comme Marie en son temps reçut de la même façon la charge d’être la Mère de Dieu (cf. Luc 1, 35). Il est à noter au passage que Jésus à dit cette phrase en araméen et non en grec. Ce qui se dit donc de la sorte : "Tu es Roc (Képhas) et sur ce Roc « (Képhas) je bâtirai mon église."


v.18b : et la Puissance de la mort n’aura pas de force contre elle.

La portée théologique de cette parole est immense et touche à un autre thème que nous développerons une autre fois, celui de la communion des Saints. Ce que nous pouvons dire c'est que Jésus et Pierre se trouvaient à ce moment là à Césarée de Philippe (cf. Matthieu 16, 13). Ce territoire était le territoire la tribu de Dan, tribu perdu d'Israël s'étant vouée à l'idolâtrie de façon répété. A cet endroit Hérode avait bâti un temple pour César Auguste au sommet d’un immense rocher ; centre de culte païen et l’une des source des Jourdain. A la base de ce rocher, se trouvait un gouffre béant appelé par les païens « les portes de l’enfer ». Se tenant devant le « temple » bâti pour le « divin César », Jésus révèle le plan de Dieu de bâtir son nouveau « temple », l’Eglise, dédiée au vrai Dieu et bâti sur le rocher solide qu’est Pierre.

Césarée de Philippe

Aussi connue sous le nom de Baal-gad, Banias, Baniyas, Banyas, Barias, Belinas, Césarée Neronias, Césarée de Philippe, Césarée Paneas, Césarée Panias, Césarée Sébaste, Keisarion, Kisrin, Medinat Dan, Mivzar Dan, Neronias, Pamias, Paneas, Paneias, Paneion, Panias, Panium

Chutes de Banias

 

Césarée de Philippe

Située à 40km (25 miles) au nord de la Mer de Galilée et sur la base du Mt. Hermon, Césarée de Philippe est l'emplacement de l'une des plus grandes sources nourrissant le Jourdain.

Cette source abondante d'eau a fait des environs un endroit très fertile et attirant pour des centres religieux. De nombreux temples furent élevés dans cette ville au travers des règnes grecs et romains.

 

Histoire Biblique

Apparemment connu sous le nom de Baal Hermon et Baal Gad dans l'Ancien Testament, ce site fut plus tard nommé Panias d'après le dieu grec Pan adoré à cet endroit.

Aucun écrit n'indique que Jésus entra à l'intérieur, cependant c'est dans les environs de la ville qu'ont lieu la reconnaissance de Pierre envers Jésus en tant que Messie et la transfiguration (Matt 16, 3), connue alors sous le nom de Césarée de Philippe.

 

Arche Banias

 

Caverne de Banias

 

Grotte de Pan

Bouche de sortie de la source, la grotte de Pan devint le centre païen d'adoration. Commençants dès le 3e siècle av. JC, des sacrifices étaient jetés dans la grotte comme offrandes au dieu Pan.

Pan, le dieu de l'épouvante (donc de "panique") mi-homme et mi-bouc est souvent dépeint jouant de la flûte. La ville connue sous le nom de Panias fut au travers du temps et de la langue arabe transformée en son nom moderne de Banias.

 

Niches Sacrées

Adjacentes à la grotte sacrée se trouve un escarpement rocheux possédant un certain nombre de niches taillées à l'intérieur. On sait que des statues de cette divinité étaient placées dans ces niches à cause de gravures trouvées au revers de pièces de monnaie de la ville.

Une niche abritait une sculpture d'Echo, nymphe de montagne et épouse de Pan. Une autre niche abritait le père de Pan, Hermès, fils de la nymphe Maia. Des inscriptions dans les niches mentionnent de grands donateurs.

 

Niches de Banias


Donc Jésus choisis cet endroit au milieu des temples païens pour confier Son église à Pierre.

Suite

acanthe-a7a387

Partager cet article
Repost0

commentaires

carole70 24/01/2010 19:43


Bonsoir, je passe faire une petit visite sur ton blog. Bonne soirée. A+


Panoramix 24/01/2010 19:54


Merci de ta gentille visite Carole :) un petit passage de la bible pour ta peine :D (Romains 12, 9-18)

à très bientôt.

Marc. 


Recherche